jeudi 25 août 2011

La Malerune

Tome 1 - Les Armes des Garamont
de Pierre Grimbert
★★★
      

Mon résumé :
Il y a dix ans le pouvoir de la Malerune a été libéré, détruisant ainsi l'équilibre du Troisième Monde. Depuis, la Cabale est à la recherche de la Belle Arcane, afin de ramener l'équilibre.
Le Troisième monde est divisé en deux. D'un côté se trouve L'Aeldo où vivent les Humains et les races alliées, de l'autre le Maûne où se cachent d'horribles créatures.
Depuis ce jour fatidique, la magie n'est plus la même et les Maûnes sont libres d'aller et venir dans l'Aeldo, détruisant tout sur leur passage.
Zétide le sorcier et Hogo l'homme-loup font partie de ceux qui la recherchent. Leur meilleure piste est celle du Chevalier Eras de Garamont disparu depuis trois ans. C'est pour cette raison que les deux amis se rendent à son château afin d'interroger sa fille, Lucia, à propos d'une mystérieuse lettre...
Ils ne s’attendaient pas à découvrir le secret le mieux garder d'Eras et pire encore...
 
Mon avis :
J'ai bien aimé lire ce premier volume. L'écriture est agréable et permet de rentrer rapidement dans l'intrigue. Cette dernière est palpitante et très bien menée. Le suspense est très bien travaillé également et fait que j'ai eu envie de lire ce livre d'une seule traite.
Les personnages sont complexes et profonds. J'aime particulièrement Hogo et la jeune Ariale qui nous permettent de voir les évènements sous des jours différents, puisque l'un n'est pas humain et la seconde une enfant de dix ans.
Cependant, j'ai trouvé que par moment les relations entre les personnages étaient simplistes et superficielles, j'espère que cela s'arrange par la suite.
Extrait début du prologue :
"Hypolus soupira en avisant le volumineux courrier que son secrétaire posait devant lui. La plupart de ces missives, comme d’habitude, seraient porteuses de mauvaises nouvelles. A peine s’il avait besoin de les ouvrir pour en connaître le contenu… Depuis dix ans, il ne s’agissait que du recul des fronts devant l’avancée inexorable des Maûnes. Chaque jour, L’Aeldo glissait un peu plus vers la défaite, et tous les efforts de ses habitants semblaient ne rien pouvoir y changer."
488 pages
Editions France Loisirs

Tome 1 - Les Armes des Garamont
Tome 2 - Le Dire des Sylves
Tome 3 - La Belle Arcane

samedi 13 août 2011

La Roue du Temps, Tome 15

Tome 15 - Le Sentier des Dagues
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
Elayne, Nynaeve et Aviendha s'acheminent vers Caemlyn où Elayne doit réclamer le Trône du Lion. Mais la route est longue. Elles découvrent les pouvoirs de la Coupe des Vents juste avant une violente attaque des Seanchans. Cependant leur ennemi le plus redoutable n'est pas celui qu'elles imaginent...
 
Extrait début du prologue :
"Ethenielle avait vu des montagnes plus basse que ces Monts Noirs mal nommés, gros tas de rochers à demi enterrés sillonnés d'un réseau de passage. Certains de ces passages auraient donné à réfléchir à des chèvres."
 
417 pages

La Roue du Temps, Tome 14

Tome 14 - Les Lances de Feu
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
"Il se redressa en se tenant l'épaule, glissant le long de la colonne qui avait stoppé son vol plané. Peut-être avait-il quelques côtes cassées. Autour de la Grande Salle du Soleil, quelques nobles s'efforcèrent de regarder ailleurs. Seul Dobraine, secouant sa tête grise, observa Rand arpentant la salle du trône à grandes enjambées..."

Mon avis :
Je ne sais pas pourquoi, mais au lieu du résumé, sur la couverture cette fois-ci, il y a un petit extrait. Pour savoir qui Rand vient de frapper, il faudra avoir le courage de lire jusque là. ^^
 
Extrait début du chapitre 20 :
"C'est avec dédain que Sevanna considéra ses compagnes poussiéreuses, assises en cercle autour d'elle dans la petite clairière. Les branches presque dénudées leur donnaient un peu d'ombre et de fraîcheur, et l'endroit d'où Rand avait porté la mort se trouvait à plus de cent miles à l'ouest, mais les femmes ne pouvaient s'empêcher de regarder par-dessus leur épaule."
 
616 pages

La Roue du Temps, Tome 13

Tome 13 - Une couronne d'Épées
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
Rand al'Thor doit se rendre à Cairhien où la rébellion gronde. Calavaere s'est proclamée reine et Perrin découvre avec stupeur que sa femme, Faile, est à son service...
De son côté, Mat accompagné par Elayne et Nynaeve, se rend à Ebou Dar à la recherche de la Coupe des Vents afin d'enrayer la vague de chaleur envoyée par le Ténébreux et restaurer enfin le climat naturel de leur royaume...
 
Extrait début du prologue :
"De la haute fenêtre voûtées, à près de quatre-vingts toises du sol, proche du sommet de la Tour Blanche, Elaida voyait à des miles de Tar Valon, jusqu'aux forêts et plaines vallonnées bordant la large Rivière Erinin, coulant au nord et de l'ouest avant de se diviser pour embrasser la grande île-cité."
 
637 pages

vendredi 12 août 2011

La Roue du Temps, Tome 20

Tome 20 - Secrets
de Robert Jordan
★★★★
Mon résumé :
Les Aes Sedai rebelles avec à leur tête Egwene ont mis le siège devant Tar Valon. Mais la jeune femme hésite à amener la guerre dans la cité, de peur de voir la Tour encore plus divisée...
Rand, caché dans un petit village, se remet de la fatigue d'avoir purifié la Source de la souillure du Ténébreux. Il s'apprête à continuer son plan, même au risque de tout perdre...
 
Mon avis :
Voilà le vingtième volume.
L'histoire est toujours aussi prenante, même si je trouve que l'intrigue avance au ralenti. J'attends avec impatience que ce résolve des situations bloquées depuis plusieurs volumes.
D’ailleurs je suis surprise que personne ne soit encore au courait que le Saidin ait été purifié. Les personnages se connaissent tous, mais je trouve qu’ils ne partagent pas assez les informations vitales. Ils se font tous des coups dans le dos, et cela devient pénible au bout d’un moment.
 
Extrait début du chapitre 15 :
"Le soleil du soir était une boule sanglante au-dessus des arbres, projetant une lumière sinistre sur le camp, étendue tentaculaire de piquets pour les chevaux, de chariots bâchés, de charrettes à hautes roues et de tentes de toutes les tailles et de toutes les formes, largement espacés dans la neige boueuse."
 
511 pages

La Roue du Temps, Tome 19

Tome 19 - Le Carrefour des Ombres
de Robert Jordan
★★★★
Mon résumé : 
Perrin parvient enfin au camp des Shaidos qui ont enlevé sa femme. Seulement, ils sont dix fois supérieurs à ses propres troupes. Et le Prophète du Dragon lui pose de plus en plus de problème.
Mat a réussi à fuir Ebou Dar, mais au prix de centaines de vie qui le hanteront à jamais. Tuon, la Fille des Neuf Lunes, l'intrigue de plus en plus. Parviendront-ils à se comprendre malgré les différences entre leurs deux cultures ?
Elayne, quant à elle, se bat pour accéder au trône de l'Andor sans que le sang ne soit versé, mais cela s'avère plus difficile que tout ce qu'elle croyait. Qui plus est, les premiers effets de sa grossesse apparaissent... 
 
Mon avis : 
Ces évènements se déroulent un peu avant et en même temps que Rand soit en train de purifier le côté mâle de la source dans le volume précédent. J'ai hâte de lire la suite. ^^
 
Extrait début du prologue :
"Rodel Ituralde détestait attendre, tout en sachant que c'était l'essentiel du métier de soldat. Attendre la prochaine bataille, attendre un mouvement de l'ennemi, attendre un faux pas. Il observait la forêt hivernale, immobile comme un arbre. Le soleil, à mi-chemin de son zénith, ne diffusait aucune chaleur. Son haleine se condensait en un nuage de buée blanche devant son visage, gelant sa moustache soigneusement taillée et la fourrure de renard noir bordant sa capuche. Il se félicitait que son casque soit suspendu au pommeau de sa selle. Son plastron concentrait le froid et l'irradiait à travers sa tunique et toutes les couches de laine, de soie et de lin au-dessous. Même la selle de Flèche était froide. Le casque lui aurait brouillé la cervelle."
 
573 pages

La Roue du Temps, Tome 18

Tome 18 - Perfidie
de Robert Jordan
★★★★
 
Résumé du quatrième de couverture : 
Après avoir réussi à fuir Cairhien avec Min, Rand al'Thor poursuit et élimine les traîtres Asha'man, à Far Madding. Il devra pourtant résoudre un problème plus épineux encore : ses relations amoureuses avec Min, Elayne et Aviendha !
Mat est toujours prisonnier. Il monte un plan pour s'échapper, mais récemment la chance semble l'avoir quitté. Pourtant, son destin va enfin prendre un tournant décisif...

Mon avis : 
Enfin, l'histoire fait un bon en avant. Il était temps, cela faisait un moment que rien d'aussi important n'était arrivé. Rand a réussi à... Il faudra lire pour le savoir. ^^
Mat a enfin découvert qui est la Fille des neuf lunes qui est sensée lui être destinée. Cette jeune fille a un caractère vraiment très intéressant. J'ai hâte de lire la suite. ^^
 
Extrait début chapitre 16 :
"Il y avait plus de deux lieues de marche pour retourner à la cité, à travers de basses collines, ce qui permit à Mat d'évacuer la douleur à sa jambe mais elle revint au sommet d'une éminence dominant Ebou Dar, avec ses murailles blanches d'une épaisseur extravagante qu'aucune catapulte n'avait jamais pu abattre. a l'intérieur de la cité, blanche elle aussi, un dôme aux rayures multicolores culminait par endroits. Les édifices blanchis à chaux, les flèches et les tours blanches, les palais blanc scintillaient même en hiver quand le temps était gris. Ici et là, le sommet d'une tour avait été arraché, ou un espace vide entre deux maisons marquait l'emplacement d'un édifice détruit. Mais dans l'ensemble, la conquête des Seanchans avait causé peu de dégâts. Ils avaient été trop rapide, trop forts, et avaient contrôlé la cité avant que les habitants aient pu organiser de petits îlots de résistance." 
 
493 pages

La Roue du Temps, Tome 17

Tome 17 - Le Cœur de l'Hiver
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
Rand al'Thor a fui Cairhien avec Min après avoir échappé à un assassinat. Mais plus grave encore, il subit l'influence du ténébreux qui a perverti le saidin. Il se met alors en quête de Dashiva et de ses renégats pour les supprimer. De son côté, Perrin apprend que sa femme, Faile, ainsi que la reine Alliandre et Maighdin ont été capturées et emmenées par le Shaido de Sevanna...

Mon avis : 
Je viens d'apprendre que malheureusement l'auteur Robert Jordan est décédé en 2007 avant d'avoir pu terminer son œuvre. Il a laissé des notes assez détaillées à son épouse et son œuvre sera terminée par l'écrivain Bradon Sanderson. Je le remercie du fond du cœur. 
Il ne se passe pas grand chose dans ce volume. Il y a beaucoup d'explications. Mais il contient une chose merveilleuse. Rand est enfin confronté aux trois femmes qu'il aime : Min, Elayne et Aviendha. C'est l'un des meilleurs passages de toute la saga. ^^ 
C'est le passage que j'ai choisi de vous offrir en tant qu'extrait.

Extrait tiré du chapitre 12 :
" - Rien de cela n'a d'importance pour le moment. Ce dont nous devons parler, c'est de vous, Min, Aviendha et moi. Et nous en parlerons ! Et tous ensemble, Rand al'Thor. Vous ne quitterez pas ce Palais avant !
Pendant un moment interminable, il se contenta de la regarder, sans changer d'expression. Puis il inspira bruyamment, et son visage se pétrifia.
- Je vous aime, Elayne.
Sans faire de pause, il poursuivit, les paroles s'échappant de sa bouche comme l'eau d'une digue rompue.
- Je vous aime, Aviendha. Je vous aime, Min. Et pas plus ou moins l'une que les deux autres. Je vous veux toutes les trois. Voilà vous savez la vérité. Je suis un débauché. Maintenant, vous pouvez vous en aller sans regarder en arrière. De toute façon, c'est de la folie. Je ne peux pas me permettre d'aimer quiconque.
- Rand al'Thor, glapit Nynaeve, ce sont les paroles les plus scandaleuses que j'aie jamais entendues de ta bouches ! Rien que l'idée de dire à trois femmes que tu les aimes... ! Tu es pire qu'un débauché ! Excuse-toi immédiatement !
Lan avait arraché sa pipe de sa bouche et fixait Rand, éberlué.
- Je vous aime, Rand, dit Elayne avec simplicité, et bien que vous ne m'ayez pas demandée en mariage, je veux vous épouser.
Elle rougit légèrement, mais comme elle avait l'intention d'être bientôt encore plus audacieuse, elle se dit que ça n'avait guère d'importance. Nynaeve remua les lèvres, mais aucun son n'en sortit.
- Mon cœur est entre vos mains, Rand, dit Aviendha, prononçant son nom comme un mot rare et précieux. Si vous confectionner une couronne nuptiale pour ma première-sœur et moi, je la ramasserai.
Et elle rougit aussi, cherchant à se dissimuler en se baissant pour ramasser son châle puis en l'ajustant sur ses épaules. De par la coutume des Aiels, elle n'aurait jamais dû s'exprimer ainsi. Finalement, Nynaeve émit un son. Un glapissement.
- Si à l'heure qu'il est, tu ne sais pas que je t'aime, c'est que tu es aveugle, sourd et mort ! dit Min,
Elle ne rougit absolument pas ; il y avait une lueur malicieuse dans ses yeux noirs, et elle semblait être sur le point d'éclater de rire.
- Et quant au mariage, nous réglerons ça entre nous trois !
Nynaeve saisit sa tresse à deux mains, la tira, respirant bruyamment par le nez. Lan, quant à lui, étudiait intensément le contenu de sa pipe.
Rand les regardait toutes les trois, comme s'il n'avait jamais vu une femme."
 
520 pages 

La Roue du Temps, Tome 16

Tome 16 - Alliances
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
Egwene tente de renforcer son emprise sur le siège de l'Amyrlin, mais elle ne se doute pas du prix à payer. De son côté, alors qu'il doit préparer une bataille contre les Seanchans, Rand al'Thor lutte pour ne pas devenir fou : la voix de Lews Therin résonne de nouveau dans sa tête...
Extrait début du chapitre 12 :
"Graendal regretta qu'il n'y ait pas un simple transcripteur parmi les objets qu'elle avait rapportés de l'Illian après la mort de Sammael. Cette Ere était le plus souvent effrayante, primitive et inconfortable."
547 pages

La Roue du Temps, Tome 10

Tome 10 - Les Feux du Ciel
de Robert Jordan
★★★★
Résumé du quatrième de couverture : 
Rand et ses fidèles se préparent à rejoindre la cité de Cairhien. Ils doivent faire le voyage en sept jours pour devancer les Shaidos et leur chef Couladin. Ce ne sera pas sans peine...
Arrivés finalement devant Cairhien, Rand et les siens s'apprêtent à affronter en un violent combat Couladin et les Shaidos. Mat va devenir, malgré lui, un héros : c'est lui qui livrera le combat décisif. Tandis que s'abattent sur l'armée les feux du ciel.
 
Extrait début du chapitre 29 :
"Allongé sur sa couchette dans l'obscurité, en manche de chemise, Kadere tournait et retournait entre ses mains d'un geste machinal un de ses grands foulards. Les fenêtres ouvertes du grand chariot livraient passage au clair de lune mais à peu d'air. "
 
794 pages